CINE-DEBAT AVEC LA ROUE MARSEILLAISE – CULTU’LIGUE#2

Nous sommes le samedi 19 juin 2021 et nous nous retrouvons dans les locaux de la Ligue de l’enseignement des Bouches du Rhône. Le service vie associative a coconstruit avec la Roue Marseillaise un temps d’échanges dans le cadre de la programmation « Cultu’ligue ». L’objectif ? acquérir une culture commune de notre mouvement sur des sujets variés afin de débattre et ainsi, évoquer nos idées et questionnements. C’est donc sous la forme d’un ciné-débat que cette matinée se déroule. Une dizaine de participants sont présents, d’autres sont intéressés par ces questionnements mais n’ont pu se joindre à nous faute d’emploi du temps chargé. Ce n’est que partie remise et cela nous encourage à reprogrammer cet évènement, à Marseille mais également dans d’autres communes du département.

Après un accueil convivial autour d’un petit déjeuner local, viennoiseries de la boulangerie toute proche, thé et infusion de 1336…, nous nous installons pour regarder le documentaire « L’argent autrement », réalisé par Sam Caro en 2017 ou 2018. Vous voulez connaitre le synopsis ? Le voici :
« Loin des grands flux financiers, il existe de nouvelles démarches autour de la monnaie et de l'économie locale qui permettent d'envisager l'argent autrement. Le journaliste, Antoine Leiris, s'est rendu dans différentes régions en France afin de rencontrer ceux qui innovent en la matière. Les monnaies locales ont notamment fleuri un peu partout en France avec des Systèmes d'Echanges Locaux, les SEL. Cette véritable économie du don et du savoir-faire personnel se développe dans l'hexagone où il en existerait plus de six cents. Certaines banques, elles aussi, choisissent de soutenir les initiatives du monde de la culture et de l'économie sociale et solidaire. »
[Source : https://www.france.tv/documentaires/societe/1033255-l-argent-autrement.html ]

Ce documentaire nous permet de nous poser des questions telles que : est-ce que mon argent peut être utile ? peut-on penser et faire l’argent autrement ? les monnaies locales font-elles partie d’un effet de mode ? comment réfléchir à son mode de consommation ?... Bref, comment DONNER UN SENS à l’acte d’acheter ? En raisonnant d’une autre manière, l’argent ne sépare pas les gens mais les réunit. C’est ce projet de société qui est défendu par les MLCC (Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes) ou bien encore les SEL, Systèmes d’Echanges Locaux, qui sont de l’échange de temps (cours d’informatique par exemple). Ainsi, « l’argent a la valeur qu’on lui donne ». La finance, comme nous l’avons vu avec la NEF, la coopérative de finances solidaires en France, peut être utile lorsqu’elle accompagne les personnes, lorsqu’elle finance des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle.
D’ailleurs, qu’est-ce que la Nef plus précisément ? « La Nef, en chemin vers la banque éthique » cela nous en apprend déjà beaucoup. Cette banque coopérative est une banque un peu particulière. En effet, si tout le monde peut ouvrir un compte bancaire à la Nef, elle n’a, cependant, pas d’agence implantée dans nos territoires, et ne distribue ni carte ni chéquier bancaire. En revanche, les déposants ont l’assurance de savoir où vont leur argent. C’est en quelque sorte une manière de reprendre le pouvoir sur son argent. Dans le documentaire que nous visionnons, Alice, banquière itinérante, va visiter une école alternative qui a besoin de financement, elle nous dit « Je ne peux pas financer l’Oasis sans y avoir mis les pieds » ; lorsqu’elle fait un acte financier, est-ce qu’elle a un impact positif ? sinon il n’y a pas d’intérêt de solliciter la NEF, il y a d’autres banques pour ça. Il y a une réelle notion d’échange entre la Nef et l’emprunteur, l’aspect éthique et les valeurs sont prédominants.
Le nombre de sujets abordés dans ce documentaire est riche et intéressant, nous y découvrons les perspectives et les limites des différents dispositifs et actions présentés bref, une réalité juste sans embellissement. Nous vous le conseillons si vous n’avez pas encore eu la chance de le voir !

Nous échangeons ensuite avec les participants. Christelle, Barthélémy et Philip de la Roue marseillaise sont présents pour animer ce débat. Un des premiers retours de la salle est celui-ci « Je n’avais pas pris la dimension de la conception […] de cet argent qui rassemble ». La question que l’on se pose immédiatement est comment pourrait-on généraliser ces pratiques ? Aujourd’hui, nous avons l’impression que ces actions, ces projets de société ne s’adressent qu’à un certain type de public. Encore une fois les questionnements et les réflexions sont débordants, les cerveaux fusent dans la salle.

Si vous aussi vous souhaitez discuter de ces sujets, si vous avez des interrogations, rejoignez les réunions mensuelles de la Roue marseillaise et/ou contactez Barthélémy au 06.21.37.33.82. Autre solution, venir à la Base Marseille (3 rue Pierre Roche) les lundis et jeudis entre 12h et 17h, ils tiennent une permanence !

En savoir plus sur la Roue Marseillaise : https://larouemarseillaise.org/

Article de Clotilde Martin, responsable adjointe de la Ligue de l’enseignement des Bouches du Rhône.

CONSTELLASSO

La plateforme numérique du réseau associatif
de la Ligue de l'enseignement - Fédération des Bouches-du-Rhône
192, rue Horace Bertin - 13005 Marseille
04 91 24 31 61

Suivez-nous