05 coup de projecteur

Portrait de Fabian Miguez, volontaire en service civique aux Paniers Marseillais.

fab

C’est lors d’une formation civique et citoyenne que Fabian Miguez m’a accordé de son temps afin de parler de son expérience de volontaire en me parlant de sa mission et de l’association dans laquelle il l’effectue :

« Je suis en service civique aux Paniers Marseillais c’est un réseau d’AMAP entièrement biologique et moi concrètement. Ma mission est « en charge des actions de sensibilisation ». Je suis chargé des actions de sensibilisation c’est-à-dire, sensibiliser le public marseillais a une alimentation saine, durable, locale et des interventions dans les écoles pour faire la même chose mais auprès des élèves. On a développé un nouveau support pour rendre ca moins rébarbatif pour les enfants. Il s’agit de découvrir comment les fruits et les légumes poussent, la saisonnalité, l’agriculture biologique ça reste très basique étant donné que c’est à destination des tout petits. L’une des missions des paniers marseillais c’est aussi de tisser un lien entre la ville et la campagne et chez des populations très urbanisées on se rend compte qu’il n’y a plus vraiment ce lien la et c’est ce qu’on essaye de restaurer. »

Lorsque je lui demande comment il a entendu parler du dispositif, Il m’explique que c’est grâce à la télévision qu’il a choisis de postuler dans l’association Les Paniers Marseillais.

« Comment J’ai entendu parler du service civique ? C’est une bonne question [rires] je pense que c’était du bouche à oreille. Avant jetais en première année de sciences politiques à Lyon et ça ne me plaisais pas. J’ai vu un reportage sur l’association et je me suis dit que c’était avec cette association que je voulais faire mon service civique. »

Il se confie ensuite sur ce qu’il apprécie dans sa mission et sur ce qu’il a appris ainsi que sur les aspects plus complexes de cette dernière :

« Grace à cette mission J’ai beaucoup découvert le milieu associative et ça m’a donné envie de plus m’engager dans d’autres initiatives et je trouve que c’est un gros point positif de ma mission. Aussi, de manière plus concrète par rapport à mes attentes, [J’ai appris que] le milieu associatif ça se constitue en réseaux, ce n’est pas comme une entreprise avec quelqu’un ii donne des directives et quelqu’un qui suit derrière .Et dans les points plus négatifs, le problème auquel je suis confronté c’est de trouver des bénévoles pour mettre en œuvres nos actions de manière efficace et maintenir un lien entre les paniers de quartiers et l’association mère.
Après mon service civique je compte continuer à fréquenter cette association pour les paniers de fruits et légumes, je trouve que c’est une bonne alternative au supermarché. J’ai moi-même adhérer pour recevoir un panier et je me suis rendu compte que je m’alimente mieux. »

Enfin, l’lorsque je lui demande de décrire sa mission en deux mots, c’est après une logue hésitation qu’il décide de choisir les mots « AMAP » et « écologie ».

Interview: Chloé Boumeziren.

Association:https://www.lespaniersmarseillais.org/ /06 95 45 96 94.

Abonnez vous à la newsletter