Le projet d'avenir, étape clé du service civique

Etape clé du Service Civique, la préparation du volontaire à « l’après-Service Civique » est inscrite dans le cadre de la loi :

« Le contrat de Service Civique mentionné à l’article L. 120-7 comprend obligatoirement les éléments suivants : […] les modalités de participation de la personne volontaire à la formation civique et citoyenne et celles de son accompagnement dans sa réflexion sur son projet d’avenir ».

Le projet d’avenir du volontaire, c’est tant l’accompagnement dans la préparation de son projet professionnel que personnel.
Il est préconisé de mettre en place au minimum 3 entretiens à ce sujet, au début, au milieu et à la fin de la mission.

Il s’agit à la fois de faire connaissance avec le volontaire mais aussi de voir dans quelles mesures la structure et la mission sont adaptables à ses projets et ses envies notamment de manière à stimuler sa motivation tout au long des mois. Il est tout à fait possible d’accompagner un volontaire qui a un projet d’avenir qui sort complètement du champ de connaissance du tuteur. L’expérience et le recul du tuteur vis-à-vis du projet seront précieux pour le volontaire. Accompagner le volontaire participera à la concrétisation de l’idée que le Service Civique est « donnant-donnant ».

Cet accompagnement est habituellement géré par les tuteurs. En 2021, nous avons voulu essayer de renforcer cet accompagnement avec la présence de la référente service civique de la fédération (mission effectuée avec 9 volontaires et leurs tuteurs).
L’objectif est de mieux accompagner les tuteurs dans leur rôle et de montrer l’importance de ces temps dédiés aux jeunes.

Découvrez les témoignages de :

  • Soilihi Mouniati, volontaire à la Ligue de l'enseignement des Bouches du Rhône - FAIL13, au sein du service éducation 
    « J'ai bien aimé car cela m'a permis de prendre conscience que je devais prendre en main mon avenir professionnel. Et se sentir soutenu et aidé devient plus facile. Cet accompagnement au projet m'a fait connaitre des choses importantes concernant la vie d'un jeune adulte (le volet administratif) et j’ai eu de bons conseils.
    On nous renvoie vers des structures qui répondent à nos besoins et attentes. Ils nous ont aidé et nous ont prévenu de la difficulté que peuvent susciter certaines démarches
    Amélioration à prévoir : il serait bien d'améliorer le temps choisi pour l'accompagnement projet qui peut varier selon les projets et les besoins du volontaire."
    J'ai aimé ma mission de service civique. Ce service civique a été très bénéfique pour moi, je me suis découvert des compétences que je ne soupçonnais même pas (ex. coordinatrice, organisatrice d'évènement, patience face aux imprévus ...).
    Je ne pensais pas faire autant de chose en quelques mois. Lors de ce service civique je n'ai pas été cantonnée à la seule mission prévue initialement soit la promotion à l'égalité h/f et la sensibilisation à la lutte contre les discriminations. J'ai pu reprendre un projet, être coordinatrice de projet, animateur, créateur de bilan, travailler sur le développement durable, être membre du jury "Jouons à la carte de fraternité", suivre de multiple conférence (ex. "osons l'égalité h/f" / "laïcité"), m'occuper des lectures dans les écoles, suivre des formations ...).
    Je regrette seulement de ne pas avoir pu découvrir la "Caravane citoyenne" à cause de la crise sanitaire. »

 

  • Célia Minard, volontaire à la Maison Pour Tous Centre Social Vallée de l'Huveaune :
    « à Julie : merci pour ton accompagnement, ton aide tout au long de mon service civique. Merci d'avoir été à l'écoute et surtout d'avoir pris le temps de le faire pour les volontaires, ton soutien m'a rassuré ce qui m'a permis de profiter pleinement de ma mission. Puis merci de prendre du temps pour nous, cet accompagnement n'a été que bénéfique pour moi. »

 

  • Laure ESTEVE, tutrice et secrétaire à la Maison Pour Tous Centre Social Vallée de l'Huveaune : 
    « Célia a débuté sa mission de service civique le 1er février 2021 avec l’idée de reprendre ses études à la fin de sa mission en septembre, elle souhaitait s’orienter vers des études de communication après avoir obtenu une licence en sciences sociales de l’animation. Aux environs d’avril, Célia hésite et pense plutôt travailler dans le social, ce qui était son premier choix, elle a plusieurs pistes : Educ Spé, Assistante Sociale… et commence à se renseigne. Elle a fait des demies journées d’observations sur la MSAP FS avec les médiateurs.
    Son choix est arrêté, ce sera le social. De mon côté je fais mon possible pour la conseiller, être à l’écoute sans pour autant l’influencer.

L’expérience d’accompagnement en tant que tutrice était une nouveauté pour moi et j’ai appris par expérience et formations, cela ajoute à mon travail de secrétaire une nouvelle dimension, une ouverture, un nouvel échange et c’est enrichissant professionnellement et personnellement. C’est motivant et demande un investissement pour lequel il faut prévoir du temps, en contrepartie l’échange est riche.
Célia travaille avec l’équipe opérationnelle de la structure et je fais le lien, cela me permet de rester objective et de bien cadrer les tâches qui lui sont confiées afin qu’elles soient en corrélation avec sa mission.

Concernant le rôle de Julie, référente service civique à la fédération de la Ligue de l’enseignement, les réunions que nous avons eues toutes les 3 ont permis, et permettront, de répondre à des questionnements plus techniques sur les aspects administratifs du suivi de la mission (congés du volontaire, projet de vie… par ex) et de nous aider à analyser nos démarches et les compléter par un avis, un regard extérieur.
Pour moi, tutrice, elle est un soutien à ma pratique car c’est ma première expérience de tutorat SC, nos actions sont complémentaires, moi dans le quotidien, la proximité et Julie dans l’accompagnement global et la vigilance bienveillante. Cette manière de mener l’accompagnement des jeunes en missions en partenariat avec un référent permet de se sentir plus en confiance dès le début et avancer plus sereinement et de fait être disponible et ouvert aux attentes du jeune en mission ».

 

Pour compléter et accompagner le projet d’avenir d’un volontaire : L’Institut de l'Engagement.
L’Institut de l'Engagement accompagne des volontaires qui ont révélé une motivation et un sens de l’engagement forts pendant leur mission à construire leur projet d’avenir. Grâce à ses partenariats avec des établissements scolaires et des entreprises, l’Institut de l'Engagement aide les jeunes ayant été sélectionnés à :

  • Reprendre une formation dans une des écoles partenaires,
  • Être accompagné dans la recherche d’un emploi,
  • Être appuyé dans un projet de création d’activités (entreprise, asso…).


Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’Institut de l'Engagement : www.engagement.fr 

 

Article de Julie Bonnaud, Coordinatrice Service civique et Caravane Citoyenne et Référente régionale en charge du marché de formation des organismes d’accueil

CONSTELLASSO

La plateforme numérique du réseau associatif
de la Ligue de l'enseignement - Fédération des Bouches-du-Rhône
192, rue Horace Bertin - 13005 Marseille
04 91 24 31 61

Suivez-nous