05 coup de projecteur

Associations affiliées à la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, cet espace vous est réservé !

Vous souhaitez communiquer sur votre objet associatif, vous organisez une manifestation et désirez en informer notre réseau associatif, vous voulez vous exprimer sur un sujet de société qui vous tient à cœur… N’hésitez pas à nous proposer vos articles et illustrations !

Pour cela, il suffit de nous envoyer un e-mail à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Un 7ème rapport de l'observatoire de la laïcité

logo observatoire laicite

Fin 2020, l’Observatoire de la laïcité a publié son 7ème rapport ainsi qu’une synthèse, téléchargeables sur son site internet. Le premier geste militant à effectuer au seuil de cette nouvelle année… Au même moment, il annonçait que son Prix annuel de la laïcité de la République était décerné à nos collègues de la Ligue d’Eure-et-Loir. En reconnaissance de la charte de la laïcité concoctée avec les détenus du centre de détention de Châteaudun. La remise du prix aura lieu sur place le 27 janvier.

Le nouveau rapport de l’Observatoire compte 636 pages. Au-delà même de l’exposé des multiples activités de Nicolas Cadène, le rapporteur, et Jean-Louis Bianco, le président, ce rapport est un remarquable catalogue de ressources pour les militants laïques. Depuis 2013, avec une petite équipe constituée de quatre salariés, deux apprentis et un stagiaire, ils ont mené 220 auditions, participé à la sensibilisation ou à la formation de 350 000 acteurs de terrain ; transmis plus de 1 100 analyses juridiques à des demandeurs divers (associations, collectivités locales, citoyens, etc.) ; remis 25 avis et documents officiels au Gouvernement (parfois connaissant une suite législative ou réglementaire), organisé sept colloques et assuré près de 1 000 déplacements de terrain, en couvrant l’ensemble des départements, Outre-mer compris. Sur la question scolaire, l’Observatoire est intervenu sur l’absence d’établissements scolaires publics en Vendée et dans le Morbihan. En Alsace et en Moselle, il a obtenu l’abrogation du délit de blasphème et l’optionalité de l’enseignement confessionnel. Doté d’un mince budget de fonctionnement (59 000 euros) pour une activité en constante augmentation, l’Observatoire de la laïcité est la commission consultative ayant le meilleur ratio activité / coût.

Lire la suite

“Regards croisés sur la laïcité” signés les AIL Eyguières

Chaque année, les AIL Eyguières, fervents défenseurs de la laïcité, mènent diverses actions en ce sens, et continuent de s’interroger sur cette notion. L’association, connue pour organiser des activités sportives et culturelles, tient aussi à sensibiliser les jeunes aux valeurs de la République, que ce soit la laïcité ou bien encore la solidarité.

Cette année, il est nécessaire de s’adapter, d’imaginer d’autres formes. C’est pourquoi, l’association a choisi de mettre en ligne ses travaux sur le sujet, à destination de leurs adhérent.e.s et des habitant.e.s de la commune.

De nombreux points sont évoqués, des débats sont nourris : laïcité et nation, laïcité et féminisme, laïcité et Europe… Autant de sujets, d’articles, qui nous permettent de nous questionner. Aucune vérité n’est imposée, “Les articles sont signés et n’engagent que leur auteur”. Ils ne sont pas forcément le reflet de la position des AIL Eyguières.

Si vous voulez jeter un coup d'œil, c’est par ici !

siteon0 58195

Joyeux Noël laïque !

noel paien e1608565635172 502x750

JOYEUX NOËL LAÏQUE

La fête de Noël est celle du solstice d’hiver, qui marque le point de départ de la « renaissance du soleil ». Quant à la date de naissance de Jésus, le Nouveau Testament n’en dit rien. Ce fut un pape qui, en 354, la fixa d’autorité au 25 décembre. Les interdits s’abattirent ensuite sur les coutumes antiques. Les temples païens furent détruits ou fermés. Le christianisme devient religion d’État en 392. La Renaissance redécouvre les classiques païens. Les hommes de la Révolution française puisèrent une part de leurs modèles politiques, moraux ou esthétiques dans l’Antiquité. Et sous la III° République un véritable programme de fêtes et cérémonies civiles intègre une Noël laïque. C’est dans le cadre discret de la franc-maçonnerie que la tradition d’une célébration laïque des fêtes semble s’être le mieux conservée. Une histoire à redécouvrir…

Pour en savoir plus, découvrez l'article de Médiapart : https://blogs.mediapart.fr/edition/laicite/article/181220/joyeux-noel-laique 

COMMUNIQUÉ : « LES ARTS, LA CULTURE ET LA LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT VONT À L’ESSENTIEL »

ser01 1200x800 375x250

Confédération laïque regroupant, à travers 103 fédérations départementales, près de 25 000 associations locales présentes dans 24 000 communes et représentant près d’1,6 million d’adhérents, La Ligue de l’enseignement agit au quotidien pour une culture créative, curieuse, solidaire, fraternelle, exigeante, et s’adressant à tous.

Elle promeut et met en œuvre un accompagnement des expériences artistiques et esthétiques dans tous les temps de la vie des adultes et des jeunes.

Elle conjugue son engagement à développer une éducation artistique émancipatrice avec sa volonté de mettre au travail les droits culturels des personnes.

Elle place ainsi au cœur de son projet d’Éducation Populaire, un compagnonnage à la fois fort et singulier avec les artistes.

Face à la pandémie, La Ligue de l’enseignement assume, bien sûr, toutes ses responsabilités pour protéger les personnes et servir l’intérêt général. Elle interroge cependant la pertinence de mesures inégalitaires et inadaptées qui fragilisent toujours plus les arts et la culture.

Tandis que la population est autorisée à fréquenter les temples de la consommation et les lieux de culte, les artistes et leurs œuvres sont contraints à ne plus rencontrer leurs spectateurs. Les cinémas, les théâtres, les associations culturelles, les professionnels de la culture, déjà fragilisés par le premier confinement, sont ainsi gravement mis en danger, aujourd’hui et sans doute hélas pour l’avenir.

La Ligue de l’enseignement, ses fédérations départementales, ses associations culturelles affiliées, sont touchées de plein fouet, à travers les actions qu’elles conduisent : gestion d’équipements culturels, de salles fixes et de circuits de cinéma itinérant, animation de réseaux de diffusion du spectacle vivant, pratiques en amateur et éducation artistique, promotion de la lecture…

Dans ce contexte, La ligue de l’enseignement affirme que les arts ne sauraient être réduits aux seuls « biens culturels », qu’ils nourrissent un imaginaire, divers, créatif, multiple, qu’ils tiennent ainsi à distance les risques de standardisation des esprits, et qu’ils contribuent, par là même, à faire reculer la fatalité sociale.

La fonction émancipatrice des arts et de la culture est essentielle. Ceux qui la promeuvent et la servent ne le sont pas moins ! La ligue de l’enseignement leur apporte son total soutien, et réclame, d’un même mouvement, des mesures d’urgence, pour eux, et pour les associations, avec eux.

Elle souhaite que dès janvier, les pouvoirs publics proposent une « réouverture maîtrisée » des salles, assortie de règles protocolaires aussi draconiennes que nécessaire, auxquelles la Ligue est prête à se conformer, comme l’ensemble des acteurs du monde de la culture.

Abonnez vous à la newsletter