05 coup de projecteur

Retour sur le festival "les Instants Vidéos" - 32ème édition

Nous avons eu la chance de nous rendre à la 32ème édition du festival « Les instants vidéos » du 8 au 10 novembre à La friche Belle De Mai à Marseille. Ce festival, consacré à l’art vidéo, prend racine à Manosque en 1988 et vient s’ancrer à Marseille en 2004 entretenant parallèlement des relations internationales.

Cette année l’association Les Instants Vidéo Numériques et poétiques, a mis le paquet en cofondant une biennal d’art vidéo établie dans deux villes Palestinienne, Ramallah et Gaza. Ce serait donc peu de dire que le thème de cette année, « effondrement - soulèvement », est emplie de sens. Thème qui, bien évidemment, fait écho aux effondrements survenue rue d’Aubagne, il y a tout juste un an ainsi qu’aux drames qui se déroulent en Méditerrané. Malgré cela, c’est dans une ambiance festive et chaleureuse que le festival ouvre ses portes le vendredi 8 novembre. Le public est au rendez-vous pour découvrir la performance Do Not Disturb du collectif Ornic’art.

Dans la salle obscure de la Friche, spécialement installé pour l’occasion, nous avons l’honneur d’assister au discours, pour le moins bouleversant, de Leïla Shahid, Naïk M’Sili et Marc Mercier. La lumière s’éteint, laissant place à la projection de Sang titre, film réalisé par J-L Godard comme une lettre aux Palestinien. S’en suit son Livre d’image, film bouleversant, qui ne peut laisser indifférent. La soirée se clôture avec un vidéo mix live oriental de Denis Cartet intitulé Back in the Days.

Le samedi est rythmé par des programmations d’art vidéo en provenance des quatre coins du monde. A 19 heure courte entracte, le temps de manger un bout et de boire un coup. La soirée s’achève avec une ultime projection, suivi d’une performance.

On se retrouve finalement le dimanche, avec une programmation toujours aussi éclectique, suivi d’une soirée qui se finit en beauté avec une nouvelle performance du collectif Ornic’art ainsi qu’une live de Denis Cartet, non pas oriental ce soir, mais constitué « de curiosité du monde entier, mais sympathique, croquignolette »

Extrait du discours d'ouverture : 

Interview avec Denis Cartet : 

Site des Instans Vidéos par ici

Leur facebook ici

Article et vidéo réalisé par Milo Maigne, Volontaire en service civique à la Ligue de l'Enseignement

Abonnez vous à la newsletter